Mot de passe oublié ?

146828 joueurs inscrits - 18 connectés - Heure du serveur : 21:05:05

Une enquête : exemple de raisonnement

La scène de crime

Exemple simplifié

Ce qui suit n'est pas une enquête typique du jeu, mais un exemple simplifié du style de raisonnement qu'il faudra fournir.
Pour jouer une enquête, vous devez vous inscrire et vous connecter en haut à gauche de cet écran

Le lieu du crime



Observez bien cette scène du crime.

Il y a là une multitude d'indices précieux : des empreintes de pas, des tâches de sang, un mégot de cigarette, une bague de femme, et d'autres encore...

Une partie du jeu consiste à examiner la scène du crime pour connaitre ces indices : ils permettront d'établir un profil du coupable idéal, mais aussi de rassembler autant d'éléments à charge qui permettront de l'inculper.

Les interrogatoires


un suspect Dans le dossier qui vous est remis au début de l'enquête, figure une liste de suspects. Vous devrez les visiter, optimiser vos déplacements pour ne pas trop perdre de temps, procéder à des interrogatoires pour confondre le coupable et son complice.

Pour celà, vous devrez faire preuve de logique :

Voici le type de raisonnement que vous aurez à mener. Supposons une enquête simple avec 3 suspects, l'un d'entre eux est le coupable et va mentir. Les deux autres sont innocents et disent la vérité :
# Jean : "Louis est innocent !"
# Sylvie : "Louis est coupable !"
# Louis : "..." (ne répond pas)
Réfléchissez bien.

Réponse : Sylvie est coupable ! pourquoi ? Sachant que le coupable ment toujours (dans ce jeu), il ne peut pas déclarer qu'un autre suspect est innocent (ce qui serait vrai). Jean est donc innocent. Comme les innocents (dans ce jeu) disent la vérité, il innocente par conséquent Louis. Jean et Louis étant innocents, le coupable est donc Sylvie (qui mentait dans sa déclaration)
Vous avez compris le principe ? Ok, vous êtes fins prêt à vous mesurer à d'autres joueurs. Mais attention dans le jeu, c'est beaucoup plus compliqué car il y a également un complice (qui ment aussi), et un fou qui tantôt ment, tantôt dit la vérité. Bon courage !